5 Sep 2016

5 Sep 2016

Comment référencer parfaitement une page web?

By:

Category: SEO, Webmarketing

0 Comment

Comment référencer parfaitement une page web?

Optimisation SEO parfaite d’une page web

Les recommandations suivantes vous aideront à arriver à un référencement SEO optimal de votre page selon les mots clés que vous aurez visés. Les techniques présentées sont souvent justifiées par plusieurs études poussées sur la question et d’innombrables tests afin d’arriver aux conclusions partagées. Certains points sont justifiés par des pressentiments généraux basés sur l’expérience des professionnels en la matière.

optimisation SEO comete

Balises HTML dans la portion <head> de votre page

  • Title – L’élément le plus important sur votre page, la balise Title devrait contenir préférablement le mot clé ou la phrase clé dans les premiers mots de la balise. Les études de cas ont permis de produire le graphique suivant :

importance-requete-dans-title1-TitreIl est clair que le fait d’utiliser vos mots clés dans les premiers mots de la balise Title de votre page a un lien étroit avec les meilleurs résultats dans Google et que le fait d’utiliser votre expression ciblée plus loin dans la balise est associé avec le fait de moins bien performer.

  • Meta Description – Bien que ce meta ne soit pas utilisé en tant que tel pour un meilleur ranking dans la majorité des moteurs de recherche, le meta description d’une page est un endroit important dans lequel vous devriez utiliser votre mot clé puisque celui-ci sera mis en caractères gras lorsqu’il apparaîtra dans les résultats de recherche. Aussi, son utilisation a démontré que le meta description aide à augmenter le « click-through rate » (taux de clics), augmentant ainsi votre trafic, et ce, peu importe votre position dans les résultats de recherche.
  • Meta Keywords – Yahoo! est le seul moteur de recherche qui enregistre et utilise les meta keywords pour trouver votre page, mais non pas pour en améliorer son classement. Cependant, étant donné que Bing de Microsoft a pris en charge Yahoo! Search, la dernière raison pour laquelle l’utilisation de cette balise était justifiée n’existe tout simplement plus. Cette raison ainsi que le fait que l’utilisation des meta keywords peut représenter un danger de suroptimisation, il est recommandé de ne plus jamais utiliser cette pratique.
  • Meta Robots – Bien que la balise ne soit pas nécessaire, vous devriez vous assurer que celle-ci ne contient PAS d’instructions qui pourraient annuler l’indexation de votre page par les moteurs de recherche (noindex, nofollow).
  • Rel= »Canonical » – Plus votre site sera grand et complexe, plus il est suggéré d’utiliser le tag canonical afin de prévenir la duplication des contenus de vos pages. Cela peut se produire lorsque votre page possède différents caractères dans son URL (souvent le cas pour un site de commerce en ligne). L’utilisation du rel= »canonical » permettra d’éviter le problème de duplication qui dilue le poids de vos pages ainsi que leur jus SEO.
  • Autres Balises Meta – Les balises meta telles que celles offertes par le DCMI ou le FGDC semblent de mise, mais ne fournissent actuellement pas de bénéfice pour le SEO dans la majorité des moteurs de recherche et ne font qu’ajouter de la complexité et du temps de chargement inutile à votre site.

Adresse URL

  • Longueur – Les adresses URL plus courtes ont tendance à mieux performer dans les résultats de recherche et ont également plus de chance d’être copiées/collées, partagées et plus susceptibles de recevoir un lien de la part de d’autres sites web.
  • Localisation des mots clés – Plus prêt vos mots clés se situeront de votre nom de domaine, mieux ce sera. En effet, « site.com/motclé » performera mieux que « site.com/dossier/sousdossier/motclé » et est définitivement plus recommandé pour le référencement d’une page web (bien qu’il ne s’agit pas d’un facteur très influent dans la performance SEO).
  • Sous-domaines v.s. Pages – Malgré le léger avantage que l’utilisation de sous-domaines avec mots-clés peut vous apporter versus l’utilisation de sous-dossiers ou pages, l’algorithme des moteurs de recherche favorise davantage l’utilisation de sous-dossiers/pages plutôt que l’utilisation de sous-domaines.
  • Séparateurs de mots – L’utilisation de tirets pour la séparation des mots clés est toujours le meilleur moyen à utiliser dans votre URL. Malgré la promesse que les « underscores » devraient avoir la même efficacité, l’inconsistance avec d’autres méthodes fait en sorte que l’utilisation du tiret est un choix plus éclairé. N.B. Ceci n’est pas vrai par contre pour votre nom de domaine. Utiliser des tirets à l’intérieur de celui-ci n’est presque jamais recommandé (ex: « votresiteweb.com » est définitivement un meilleur choix que « votre-siteweb.com »).

Éléments dans le <Body> de votre page

  • Nombre de répétition des mots clés – Il est impossible d’indiquer précisément le nombre de fois qui serait optimal d’employer vos mots clés à l’intérieur de votre page, mais cette simple règle suffi : « 2-3x sur des pages plus courtes, 4-6x sur des pages plus longues et jamais plus de fois qu’il en fait du sens à l’intérieur de votre contenu pour vos lecteurs. » L’avantage supplémentaire que pourrait apporter l’utilisation de votre expression clé dans votre contenu est si minuscule par rapport aux dangers et aux conséquences que pourrait entraîner le fait de vouloir déjouer le système en ajoutant trop de fois vos mots clés.
  • Densité – Même s’il est vrai que plus l’utilisation d’une expression visée peut potentiellement améliorer le classement de celle-ci, il ne fait aucun doute que la densité de mots clés (un certain pourcentage par rapport au contenu total) n’a jamais été une formule par laquelle cette pertinence a été mesurée.
  • Utilisation de variances du mot clé – Longtemps suspectée d’influencer les résultats dans les moteurs de recherche (bien que cette technique n’a jamais étudié dans les moindres détails pour convaincre plusieurs spécialistes SEO), la théorie que la variance de mots clés dans vos contenus peut aider pour le référencement vaut la peine de s’y attarder un peu. Il est  recommandé d’utiliser au minimum une ou deux variations des termes ainsi que de séparer les mots de vos phrases ciblées (exemple illustré dans la 1re image de cet article).
  • En-tête H1 – Depuis longtemps la communauté SEO a suspecté que la balise H1 avait une très grande importance dans le référencement des pages web. Plusieurs études récemment menées démontrent par contre que la balise de titre H1 a une faible corrélation avec les résultats des rangs élevés dans les moteurs de recherche (en fait, presque qu’aucun lien). Bien que ce soit ici un élément assez convaincant, le facteur corrélation n’est pas nécessairement une preuve irréfutable. Pour des raisons de sémantique et aussi de SEO, On vous suggères toujours néanmoins la bonne utilisation de la balise H1 comme en-tête de votre page et préférablement, l’utilisation de vos expressions ciblées à l’intérieur de celle-ci.
  • h2/h3/h4 et autres titres – Encore moins importants que votre H1, les spécialistes recommandent de les utiliser seulement si de mise au bénéfice de vos lecteurs. Ces balises ne semblent pas être un facteur qui influence les rendements.
  • L’attribut Alt d’une image – Surprenamment, l’utilisation de l’attribut Alt d’une image a démontré une grande corrélation avec les résultats élevés dans les engins de recherche. C’est pourquoi son utilisation est fortement recommandée dans une image, une photo et une illustration dans laquelle vous pourrez insérer les mots clés pour lesquels vous souhaitez un meilleur positionnement.
  • Nom du fichier de votre image – Étant donné que la recherche par image peut vous apporter un bon nombre de visiteurs sur votre site web et que le nom de votre fichier image semble être un facteur important pour son positionnement dans Google Images, l’utilisation de vos mots clés dans le nom de votre fichier est suggérée.
  • Caractère gras (<b>/<strong>) – L’utilisation du bold/strong semble apporter un très très léger avantage par rapport au poids SEO d’une page. C’est pourquoi son emploi est recommandé pour au moins une expression visée à l’intérieur de votre contenu.
  • Italique (<i>/<em>) – Surprenamment, le fait de mettre un mot clé en italique semble apporter un bénéfice légèrement supérieur à l’utilisation des caractères gras.
  • Liens internes avec des ancres – Aucun test n’a encore démontré que les liens internes par ancres (anchor) sont comptés par les moteurs de recherche.

Liens internes et localisation dans l’architecture de site

  • Profondeur de clics – Notre recommandation générale est que plus il y a de la compétition pour l’expression clé que vous ciblez, plus votre page se doit d’être haute dans votre architecture de contenu (et ainsi, prendre le moins de clics possible à partir de votre page d’accueil jusqu’à votre page importante).
  • Nombre et pourcentage de liens internes – Les pages qui reçoivent plus de liens ont tendances à mieux performer. Pour des pages ciblant des termes compétitifs, le fait de faire des liens à l’intérieur de vos différentes pages vers celles-ci peut améliorer leur référencement.
  • Liens dans le contenu v.s. liens dans votre navigation – Google et les autres engins de recherche tentent de plus en plus de reconnaître la localisation de vos liens dans vos pages. Ainsi, utiliser des liens tels que sur le site de Wikipédia (à l’intérieur de vos contenus textes) plutôt que dans votre navigation pourrait en effet apporter des bénéfices pour le référencement. N’oubliez pas par contre que Google compte seulement le premier lien qu’il « voit » dans le code HTML vers une page spécifique.
  • Barre latérale et le pied de page (sidebar et footer) – De nombreuses expériences récentes suggèrent que Google accorderait définitivement moins de poids aux liens placés dans votre pied de page (footer) et encore moins dans votre barre latérale (sidebar). C’est pourquoi, si vous utilisez une navigation qui est visible de façon permanente sur votre site web, il est préférable que celle-ci apparaisse (dans la programmation) en haut de vos contenus.

Architecture d’une page

  • Localisation de mots clés – Il est recommandé que vos mots clés importants apparaissent dans les premiers mots (50 – 100, de préférence même avant ça) du contenu texte de votre page. Les moteurs de recherche semblent en effet accorder plus d’importance aux pages utilisant les mots clés au début de celles-ci.
  • Structure de contenu – Certains professionnels en SEO considèrent très important d’utiliser une structure particulière pour la rédaction de contenu (introduction, milieu de texte (body), exemples, conclusion ou d’un style plus journalistique; narratif, données, conclusion, ouverture). Cependant, aucune étude n’a pu déterminer qu’une ou l’autre de ces techniques apportait une réelle différence au point de vue référencement. Utilisez la technique qui vous convient le mieux et qui répond le plus possible aux attentes de votre public cible.

Pourquoi nous arrive-t-il de ne pas obéir à ces règles?

La réponse à cette question est relativement simple. La vérité est que durant le processus de création de contenu web d’une grande qualité, il nous arrive d’oublier, d’ignorer et de parfois désobéir intentionnellement à ces meilleurs pratiques. Le référencement web d’une page, bien que certainement, très important, n’est en fait qu’une seule pièce du casse-tête afin de mieux performer dans les moteurs de recherche :

Algorithme Google

* J’ai eu un peu de difficulté à traduire le nom de la donnée « Page level keywords agnostic features » (Fonctionnalités agnostiques de mot clé (page)). Il s’agit en fait d’un aspect qui inclut plusieurs choses : longueur de l’URL de la page, utilisation des tirets (toujours dans l’URL), l’originalité du contenu sur la page, le bounce rate de la page, le nombre d’erreurs (javascript ou autre), etc.

Il est évident que l’optimisation « on-site » compte dans le référencement, mais cet aspect selon l’opinion de Rand Fishkin suit la règle du 80/20. C’est à dire que si vous optimisez votre page seulement avec les critères les plus importants : titre de la page, URL, liens internes (ces 3 aspects correspondent à environ 20% des tâches de référencement sur la page), vous obtiendrez probablement 80% de la valeur qu’il est possible d’acquérir par rapport à l’ensemble des pratiques globales de référencement « on-site » présenté dans cet article.

Meilleures pratiques pour sortir #1 dans Google

Tous ces points d’optimisation sur une page ne feront pas nécessairement en sorte que vous sortirez premier dans Google. Une liste qui permettrait d’arriver en première place ressemblerait plutôt à ceci:

  • Accessibilité – Les contenus que les sites de recherche ne peuvent voir ou ne peuvent accéder ne peuvent tout simplement pas être indexés. C’est pourquoi le fait que votre page doit être accessible est le critère no.1 dans cette liste.
  • Contenu – Vous devez avoir du contenu pertinent et d’une grande qualité. Ces contenus ne feront pas seulement en sorte qu’ils attireront l’intérêt des internautes, mais ceux-ci d’être partagé sur le web. Du contenu viral est possiblement le facteur le plus important dans l’équation de performance puisque cela aura également comme effet de vous créer des liens entrants plus facilement et naturellement (liens d’autres sites web vers le vôtre).
  • Éléments de base sur une page – Focaliser vos efforts sur les facteurs de référencement « on-site » les plus importants (titres, URL, liens internes) selon le bon mot clé vous donne un bon coup de pouce pour une meilleure performance de votre page.
  • L’expérience usager – La convivialité, l’interface usager et l’expérience globale de vos visiteurs sont des facteurs qui influencent le nombre de liens et le nombre de citations que votre site web obtiendra. Vous aurez aussi de meilleures statistiques par rapport au taux de conversion et au temps passé par les internautes qui visitent vos pages.
  • Marketing – M. Fishkin aime bien dire que « de l’excellent contenu ne peut remplacer un excellent marketing ». Une formidable machine marketing a le pouvoir d’attirer bien plus de liens en provenance d’autres sites web que le contenu en aurait autrement mérité, et bien que cela peut sembler injuste, c’est un principe sur lequel est basé le capitalisme fonctionnant depuis les cent dernières années. Répandre votre message est souvent et malheureusement autant (ou souvent plus) important que d’avoir raison, être honnête ou apporter de la valeur.
  • Référencement avancée/approfondie sur une page – Appliquer tout les principes énoncés dans cet article par rapport à l’optimisation de votre page web et prêter attention aux détails n’est probablement pas inutile, mais cet aspect est néanmoins dans le bas de cette liste pour la raison que cette optimisation avancée n’ajoute pas autant de valeur que les autres techniques décrites.

Laisser un commentaire